Suivez nous sur :

Blog
Quelques conseils pour optimiser vos relations avec les journalistes

6 minutes de lecture

Caroline Baron

Les relations entre les journalistes et les professionnels des RP c’est parfois “je t’aime moi non plus”. D’un côté, les journalistes n’en peuvent plus de recevoir des centaines de communiqués de presse (ils en reçoivent environ 300 par jours !!) qui ne sont pas toujours en rapport avec leurs sujets de prédilection, et de l’autre côté les professionnels des RP, agences comme entreprises, ont parfois la sensation de passer leur temps à courir après les journalistes pour qu’ils publient leurs informations. Voici donc quelques conseils pour améliorer les relations avec les journalistes :

1. Définissez votre cible

Rien n’énerve plus un journaliste que de voir sa boîte mail polluée par des centaines de mails impersonnels et qui ne correspondent pas aux types de sujets qu’ils ont l’habitude de traiter. D’où l’importance de cibler les journalistes que vous souhaitez contacter.
Comment les identifier ? Appuyez-vous sur leurs écrits précédents : ont-ils déjà publié sur un sujet semblable, sur la concurrence ? Regardez les types de supports pour lesquels ils travaillent, cela vous donnera des pistes pour transmettre les informations de manière à leur donner une idée d’angle pertinent pour un prochain sujet. Et utilisez les outils de veille de rigueur tels que Launchmetrics Influencers.

2. Soignez vos communications

Ce n’est pas parce que vous avez bien défini votre cœur de cible que vos messages seront automatiquement relayés. Un journaliste ne va pas passer 3 heures à lire vos communiqués de presse pour essayer de comprendre de quoi il retourne! Assurez-vous d’avoir des messages clairs et précis. Comme je le disais plus haut, les journalistes sont sur-sollicités et débordés, pensez à leur faciliter la vie en leur proposant des contenus clés en main : des titres accrocheurs, des chapô où l’on retrouve les principales informations (qui, quoi, où, pourquoi, quand ?), des phrases courtes et claires susceptibles d’être copiées-collées telle quelles (les journalistes manquent de temps), des visuels en haute définition. Si vous souhaitez plus de conseils pour rédiger des communiqués de presse 2 .0, jetez un coup d’œil à notre Guide des Communiqués de Presse.

3. Définissez votre stratégie RP

Avec l’avènement des réseaux sociaux et l’instantanéité de l’information, le métier des journalistes a évolué. Ils ont besoin d’informations différentes ou exclusives pour se démarquer, d’où la pertinence de privilégier les avant-premières, les exclusivités ou les communications sous embargo pour les sujets à forts potentiels médiatiques. Une telle approche réduit peut être le nombre de retombées mais celles-ci seront plus qualitatives.

4. Soyez flexibles et disponibles

Je ne sais plus si je vous ai déjà dit que les journalistes étaient des personnes ultra sollicitées ? ? Lorsque vous les contactez pour leur soumettre un sujet, assurez-vous d’être disponible, et que les porte-parole de l’entreprise concernée par l’information le soient, dans les heures et les jours qui suivent. La réactivité est une qualité que les journalistes, de plus en plus amenés à travailler dans l’immédiateté, savent reconnaître et retenir. Et souvenez-vous que même si vous avez LA news du siècle, un journaliste ne va pas courir après vous pour obtenir plus de renseignements.

A propos des interviews, il est judicieux d’entrainer vos porte-parole : si les personnes avec qui s’entretiennent les journalistes n’ont aucune connaissance des médias et de leur fonctionnement, et qu’elles ne savent ni être pédagogues ni délivrer les bons messages, cela peut être néfaste pour la communication de l’entreprise, et son image.

Beaucoup d’attachés de presse et/ou d’agences RP ont de grandes exigences envers les journalistes : ils souhaitent relire les articles avant parution, soumettre les citations qui seront exploitées à leurs clients pour d’éventuelles corrections. Le journaliste n’est pas tenu de le faire. Cela dépend de son fonctionnement, de celui de sa rédaction, du sujet, de l’angle qui est retenu, du temps qu’il a entre l’interview et le bouclage de son article. On peut bien sur lui demander, mais il faut savoir comprendre et accepter qu’il n’a pas d’obligation en la matière. C’est dans ce genre de situation que la frontière entre information et communication prend tout son sens.

5. Entretenez vos relations

Convaincre un journaliste de la pertinence de votre info et obtenir une belle retombée médiatique n’induit pas une relation durable avec ce même journaliste. Pensez à régulièrement tenir informés les journalistes des actualités en lien avec leurs sujets, à les inviter à des événements ou à des déjeuners, à leur présenter des personnes dont l’expertise, la carrière ou autre peut les intéresser (et cela, sans forcément attendre d’eux un article)

Ceci n’est en rien une liste exhaustive, mais ce qu’il faut retenir est que pour essayer de vous démarquer du lot de messages et de sollicitations quotidiennes que reçoivent les journalistes : il faut développer des relations personnalisées, proposer des communications de qualité (savoir reconnaître qu’une information n’est parfois ni stratégique pour votre entreprise, ni intéressante pour les médias), courtes et simples.
Des conseils à ajouter ou envie de nous faire part de votre expérience ? N’hésitez pas à commenter !

Parlons à ce sujet Partagez avec nous votre expérience

Vous serez également intéressé par

 

Optimisez votre prochain lancement du produit Demander une démo gratuite
Demandez une démo