Suivez nous sur :

Blog
Défilés de mode : L’importance de l’expérience dans les médias d’aujourd’hui

Julie Tsai

La Fashion Week de New York vient juste de fermer ses portes mais le mois de la mode ne fait que commencer et  les défilés de monde sont devenus “Le” sujet dans la fashion Industry. Par la puissance des réseaux sociaux, ces événements dit “privés” sont devenus grand public, et attirent non seulement les professionnels de l’industrie mais aussi les consommateurs.

⚡️ @sachinandbabi ⚡️ #NYFW #CFDANYFW 📸: @lewismirrett

A post shared by cfda (@cfda) on

Pour captiver l’attention du public et des médias, les thèmes de défilé de mode se sont diversifiés et l’expérience du spectacle s’est étendue au-delà du défilé traditionnel, afin de transmettre la philosophie de la marque tout en créant une expérience divertissante qui se traduit par des ventes. Cette diversification continue a fait de la Fashion Week, un événement beaucoup plus inclusif et axée sur le consommateur, mais avec un marché qui est d’avantages saturés,  il devient de plus en plus difficile pour les marques de se faire connaître et d’émerger.

Dans le rapport réalisé conjointement par 2 marques, Du Podium aux consommateurs : les nouvelles voix qui inspirent les fashion weeks à l’ère digitale, Launchmetrics et le Conseil des créateurs de mode de l’Amérique (CFDA) met en évidence huit designers qui ont réussi à générer un impact médiatique par l’intermédiaire de différentes personnalités en expérimentant des chemins non traditionnels.

Un des designers, Tom Ford, à  généré un total de 17,2 millions de dollars en Media Impact Value (MIV), un algorithme appartenant exclusivement à Launchmetrics qui mesure l’impact des placements médiatiques sur tous les canaux en ligne, sociaux et imprimés. Alors que Tom Ford a déjà réussi à générer du MIV grâce à son défilé de stars, la maison de luxe a organisé une after-party exclusive et lança peu après sa campagne de parfums «FUCKING FABULOUS», prolongeant le buzz et l’expérience hors défilé, boostant la visibilité sur les médias et plaçant la marque au premier rang des actualités de la mode.

En effet, alors que les réseaux sociaux couvrent une large part de l’impact médiatique pendant la Fashion Week, les médias traditionnels restent une source puissante de création de valeurs médiatiques contribuant approximativement à entre 23% et 32% de l’impact médiatique global sur les 4 fashions weeks majeures.

Tommy Hilfiger est un autre excellent exemple de designer qui prolonge l’expérience au-delà des défilés traditionnels tout en expérimentant des idées de défilés de mode innovants. Pendant trois saisons, le designer a créer un environnement convivial pour les professionnels de l’industrie et les passionnés du public en les stimulant et en les associant aux éléments expérientiels de la marque telle que des activités éphémères , des spectacles, des manèges et des stands de nourriture. Avec ces éléments amusants et ludiques, la marque a fait les gros titres dans presque toutes les grandes publications de mode, tout en démocratisant la mode et en rendant l’industrie plus accessible aux consommateurs. Manifestement, le succès de leur “see now, buy now “ est venue peu de temps après le spectacle #TOMMYNOW à Tommy Pier. La marque a connu une augmentation de 60% de ses ventes, un bond de 900% dans le trafic du site Web, avec 70% du trafic entrant provenant de visiteurs qui n’ont jamais visité le site auparavant.

Bien que l’approche «see now, buy now» ne fonctionne pas pour tous les designers et que les after-parties ne fassent pas partie de la philosophie de toutes les marques, il est claire qu’il y a eu un changement notable concernant la conception du média dans cette industrie qui a été réorganisé par la globalisation et la technologie.

Les designers se confrontent à de nouveaux challenges : repenser à la façon dont les Fashion week doivent être vécus “mais également revisiter” les défilés pour les rendre plus conformes à l’ère du digital.

Pour en savoir plus sur les voix qui animent les Fashion Weeks mondiales et sur la façon dont les marques surmontent les changements dans l’industrie, téléchargez Du Podium aux consommateurs : les nouvelles voix qui inspirent les fashion weeks à l’ère digitale

Front row to consumer

Julie Tsai

Julie est étudiante en master de marketing appliqué à la mode. Elle vit à New York. Hormis son intérêt pour la fashion tech, Julie milite pour la cause animale et pour l'accès des jeunes filles à l'éducation.

Parlons à ce sujet Partagez avec nous votre expérience

 

Optimisez votre prochain lancement du produit Demander une démo gratuite
Demandez une démo