Fashion Week 2021 : dates, digitalisation et avenir selon les leaders de l'industrie

Julia Cohen

L’année dernière, de nombreux fans de mode se sont demandés à quoi ressemblerait l’avenir de l’industrie, notamment si les Fashion Weeks allaient se poursuivre normalement, s’ils verraient toujours leurs influenceurs préférés assis au premier rang ou si tout serait en format digital. Inévitablement la pandémie a forcé l’industrie à réagir et à surmonter cette période ; et la Fashion Week a bien eu lieu, bien que sous une forme légèrement évoluée. Alors, qu’est-ce que cela signifie pour la Fashion Week cette année ? Les marques et les conseils d’administration se sont largement adaptés aux défis causés par cette pandémie, et doivent désormais se mettre en conformité avec les règles et réglementations en vigueur dans le monde. Mais cela signifie-t-il que la Fashion Week est «revenue à la normale», ou le secteur fonctionne-t-il toujours dans un format hybride ? Dans cet article, nous allons passer en revue tout ce que vous devez savoir sur la Fashion Week 2021, des dates des défilés à la digitalisation en passant sur l’avenir de l’industrie selon les dirigeants des 4 principales Fashion Weeks (New York, Londres, Paris et Milan).

Fashion Weeks 2021 : Dates, digitalisation et avenir selon les leaders de l’industrie

Le calendrier de cette année

En raison des changements, les dates de la Fashion Week ont été un peu bouleversées, certaines marques sortent du calendrier établi, et annoncent qu’elles défileront hors programme. En l’état, les dates de la Fashion Week pour cette année sont les suivantes :

Automne / Hiver 21 ‘

Paris Haute Couture Week FW21 : 25-28 janvier

Fashion Week de New York FW21 : 13-18 février

Fashion Week de Londres FW21 : 19-23 février

Fashion Week de Milan FW21 : 19-24 février

Fashion Week de Paris FW21 : du 1er au 9 mars

Printemps / Été 22’

Paris Haute Couture Week SS22 : 4-8 juillet

Fashion Week de New York SS22 : à confirmer

Fashion Week de Londres SS22 : 17-21 septembre

Fashion Week de Milan SS22 : à confirmer

Fashion Week de Paris SS22 : 27 septembre-5 octobre

L’évolution de la Fashion Week en 2021

Bien que les dates de la semaine de la mode restent somme toute très classiques, la structure des défilés est tout sauf classique, et certaines villes choisissent d’opter pour un format légèrement différent en 2021 et à l’avenir. Jetons un coup d’œil aux tendances émergentes cette année.

Fashion Weeks sans étiquette de genre

Interrogé sur le calendrier des défilés cette année, le British Fashion Council a annoncé qu’il «fusionnerait officiellement leurs collections de vêtements pour hommes dans leurs défilés pour femmes, créant ainsi une semaine de la mode sans distinction de genre.». Cela devrait durer tout au long des saisons FW21 et SS22, et visera également à aborder la question de la durabilité dans la mode, en réduisant le besoin de voyager et de présenter des collections autant de fois par an. Le changement de l’horaire typique des défilés a également été discuté par les leaders des quatre principales Fashion Weeks, lors de notre récent Performance Summit. Carlo Capasa, le président de la CNMI, a déclaré qu’ils s’en tiendraient à leur calendrier et adapteraient les formats des défilés uniquement à partir d’un perspective digital / physique. Il a noté que les marques sont, bien sûr, les bienvenues pour présenter les collections  «sans genre», laissant aux designers le soin de produire eux-mêmes leurs collections.

La digitalisation est là pour rester

La question la plus posée quand on parle du sort de la Fashion Week cette année? S’il y aura ou non des défilés physiques, ou si la semaine de la mode restera totalement digitale. Pour Carlo Capasa et la Fashion Week de Milan, cela dépend entièrement de la pandémie, comme il l’a noté ‘‘si c’est très difficile, nous nous pencherons vers le ndigital, sinon, nous présenterons plus de défilés physiques. Nous adapterons la Fashion Week en fonction de la situation pandémique.’’ Au cours de la Fashion Week masculine, de nombreuses marques ont choisi de repenser leurs défilés physiques, précédemment prévus en format digital, ce qui sera probablement une tendance soutenue car une grande partie du monde reste en confinement.

La saison dernière, la Fédération de la Haute Couture et de la Mode a accueilli une Fashion Week totalement en ligne. Le président Exécutif de la FHCM, Pascal Morand, souligne que l’accélération de l’industrie pour adopter la digitalisation a permis de faire  « en quelques semaines, ce qui aurait normalement pris des années.’’ L’environnement virtuel présente un mélange de shows «en direct» et de lookbooks des collections, et cette atmosphère digitale a également été utilisée pendant la Haute Couture Week en janvier. Pascal a relevé les opportunités pour les marques d’être plus «créatives et émotionnelles» et de puiser dans un éventail plus large de ressources grâce au digital.

Il est probable que la Fashion Week de Paris sera similaire à la celle de la Paris Fashion Week Homme, avec des défilés digitaux sur la plateforme et sans public. Cela peut toutefois être rentable pour les marques, car Chanel a fait les gros titres à la fin de l’année dernière en présentant sa collection des Métiers D’Art avec une seule invitée l’actrice Kristen Stewart, pour répondre aux exigences du gouvernement en matière d’hygiène et de prévention.

Fashion week 2021

La Fashion Week de New York sera principalement virtuelle, ce qui, selon Steven Kolb, PDG de la CFDA, a permis une plus grande flexibilité pour les marques : « Nous avons toujours avancé l’idée que les marques devraient faire le maximum, et l’approche digital a donné aux marques libre cours pour faire ce qu’elles veulent sans contraintes de temps. »

Les dates sont indéterminées 

Un sujet brûlant pendant l’année écoulée a été de savoir si les dates de la Fashion Week resteraient inchangées ou si davantage de marques décideraient de se présenter hors programme. De Gucci à Off-White, de nombreuses Maisons  ont annoncé l’année dernière qu’elles ne respecteraient pas le calendrier traditionnel, certains choisissant de passer à un calendrier sans saison pour raviver l’enthousiasme et l’exclusivité, mais cela reflète-t-il l’avenir du secteur ?

]

Les leaders ont fourni des réponses mitigées mais ont convenu qu’il était probable qu’un calendrier demeurera en vigueur. Pascal Morand a noté que c’est leur travail de « s’en tenir au principe et d’avoir un cadre et un paysage cohérents qui fonctionnent – mais les marques peuvent choisir d’être flexibles en dehors de cela. »

Si vous souhaitez en savoir plus et entendre la conversation intégrale entre les dirigeants des quatre principales Fashion Weeks, regardez la session ici !

Parlons à ce sujet Partagez avec nous votre expérience