Suivez nous sur :

Blog
3 astuces pour identifier les vrais influenceurs sur Twitter

5 minutes de lecture

Thomas Gouritin

Aujourd’hui le web et le mobile sont partout et la course à l’attention aussi. Le temps de cerveau disponible s’amenuise et les communicants doivent, enfin, faire preuve d’originalité dans leurs méthodes. L’influenceur est donc devenu le maître étalon d’une campagne réussie.

Grâce à son réseau et à son expertise sur une thématique c’est le relais de communication indispensable à l’heure des réseaux sociaux et de l’information en continu. Sa voix porte, il permet d’activer différemment votre cible et de rajeunir votre façon de communiquer.

Selon la récente étude Lauchmetrics, 84% des répondants (professionnels du marketing et de la communication) prévoient de réaliser une campagne influenceur dans les 12 prochains mois. Preuve supplémentaire, si il en fallait une, de l’importance de ces relais de communication.

Mais qui est un “vrai” influenceur ou un “bon” influenceur ?

La taille compte, mais est-ce le seul critère ?

Quand on commence dans les relations presse dites “2.0” on cherche forcément à toucher un maximum de personnes à tout prix. Pour cela il nous faut des influenceurs qui ont une grosse communauté. Plusieurs milliers de followers et fans, c’est un minimum vital. Mais est-ce vraiment suffisant ?

Voici 3 astuces pour faire repérer les influenceurs qui feront la réussite de votre campagne.

3-astuces-pour-identifier-les-influenceurs-sur-Twitter (1)

1/ Organiser une veille efficace

Si vous êtes à la recherche d’un influenceur sur votre thématique c’est que vous êtes certainement vous même connaisseur de cette thématique. Parce que vous travaillez vous même dans un secteur donné, ou parce que vous accompagnez un client particulier. Pour repérer les influenceurs de cette thématique il suffit bien souvent d’une veille bien organisée et d’un peu de temps pour observer.

Pour cela la recherche Twitter et un Tweetdeck bien configuré devraient faire l’affaire. En monitorant certains
hashtags ou certains termes avec des tris précis sur un nombre de retweets minimum par exemple, vous pouvez facilement identifier des comptes intéressants. Des comptes qui participent souvent sur la thématique et engagent la conversation avec leur audience. Bref des influenceurs qu’il peut être bon de solliciter pour votre prochaine campagne d’influence ou simplement pour une relation de long terme d’échange d’expertise.

Cette veille qui peut paraître simple et évidente est souvent oubliée en cours de route, mais ce sont des outils gratuits et faciles à configurer dont on aurait vraiment tort de se priver au quotidien ! La pratique et le long terme sont de très bons alliés pour repérer les “bons” influenceurs pour votre marque ou votre produit, même si l’investissement humain peut être colossal.

2/ Analyser les comptes Twitter

Toujours selon l’étude Augure, Twitter serait l’outil numéro 1 pour identifier les influenceurs (42% des répondants), mais aussi pour engager la conversation et réussir son approche (68% des sondés). Il faut donc savoir étudier correctement les différents paramètres offerts par Twitter, du quantitatif comme du qualitatif.

10k followers sur Twitter c’est bien. Mais qui sont ces followers ? Parce que lorsque vous cherchez des relais de communication c’est bien pour, au final, influencer l’achat de vraies personnes. Influencer des robots avouez que c’est déjà moins pertinent, même si c’est joli dans vos tableaux de reporting.identifier-influenceur-web (1)

Dans une démarche de RP 2.0 de qualité on va plutôt se concentrer sur des profils experts reconnus qui vont, en plus de diffuser votre produit ou service, lui donner du crédit auprès de votre cible.

Il y a quelques petites astuces simples pour repérer un vrai influenceur d’un imposteur (ou supposé imposteur).

  1. Vous pouvez déjà faire le ratio entre les personnes suivies (following) et les abonnés (followers) de votre utilisateur ciblé. Personnellement je me méfie quand un compte avec 10k followers suit 11k personnes. Ca sent le follow back à plein nez. Pas forcément l’influence d’un expert réellement pertinent sur son sujet (une donnée à croiser avec la date de création de compte, notamment).
  2. Etudiez rapidement ses favoris. La donnée est accessible il suffit de cliquer dessus. Si le compte en question a plusieurs milliers de tweets en favoris on peut être méfiant. En analysant les 20 premiers tweets mis en favoris c’est assez facile de trouver une ressemblance (ou pas) dans les favoris de ce compte. Si le même hashtag revient toujours il s’agit certainement d’utilisateurs spécialisés dans le “Growthhacking”, autrement dit des comptes automatisés sur une thématique pour se faire connaître et espérer gagner en influence chiffrée (nombre de followers principalement).

Pour faire simple : essayez de vous prémunir contre ce type d’experts :

3/ Parcourir “réellement” les blogs et espaces sociaux

Suite logique du point précédent qui se concentrait sur le compte Twitter de votre influenceur ciblé, cette troisième astuce semble évidente. En habitué du petit milieu social marketing vous voyez certainement de quoi je parle. Si on reste sur cet exemple, pensez à éviter :

  • les blogs qui relaient des infographies sans explication ni valeur ajoutée
  • les blogs qui traduisent simplement des annonces d’éditeurs de l’anglais vers le français (ça se voit très vite, dès la traduction des titres parfois…)
  • les blogs qui sautent sur une actu chaude qui buzz sans ajouter leur patte
  • les comptes Twitter qui relayent toute la journée, en auto, les contenus d’autres comptes “influents”
  • les comptes Linkedin plutôt adeptes du “personal branling” que de l’échange d’expertise
  • les pages Facebook au volume de fans un peu trop gros pour être vrai
  • les blogs et comptes sans angle ni personnalité ni véritable ton éditorial

Pour résumer : préférez le qualitatif basé sur une véritable relation construite à long terme plutôt que les comptes qui font la joie des classements top influenceurs tout au long de l’année. Il y en a de très bons. Mais il y a aussi beaucoup de déchet. Par déchet j’entends des blogs qui vont vous demander de payer un article sponsorisé qui vont vous apporter 3 clics vers votre site et 10 RT de robots. Un peu dommage…

Vous l’aurez compris, le résumé de ce petit papier d’astuces RP influenceurs est simple : l’influence ne se décrète pas, elle se travaille ! Avec des professionnels de la chose, et pourquoi pas quelques outils vous permettant de gagner du temps dans l’identification des profils intéressants.

Vous avez d’autres astuces de ce genre pour dénicher l’influenceur idéal ? Dites-nous tout en commentaires !

Parlons à ce sujet Partagez avec nous votre expérience

Vous serez également intéressé par

 

Optimisez votre prochain lancement du produit Demander une démo gratuite
Demandez une démo