Suivez nous sur :

Blog
#StateofInfluence: entretien avec Joerg Zuber, directeur artistique et créateur de Noonoouri

DÉCOUVREZ NOTRE ÉTAT DES LIEUX DU MARKETING D'INFLUENCE ! Téléchargez votre exemplaire de notre rapport ici !
Julia Cohen

Nous espérons que vous avez apprécié notre dernier article #StateofInfluence avec Cristiana Monfardini de Fendi! L’interview de cette semaine, tirée de notre rapport sur L’état des lieux du Marketing d’Influence présente Joerg Zuber, directeur artistique et créateur de l’influenceuse Noonoouri, une leader d’opinion virtuelle parisienne.

Zuber vit à Munich, en Allemagne. Amoureux de la mode depuis l’âge de 5 ans, il a imaginé le concept de i-doll, Noonoouri. Après avoir travaillé avec des marques renommées telles que Dior, Burberry et Marc Jacobs, Noonoouri s’est fait un nom dans le monde du marketing d’influence grâce à 3 valeurs de contenu fondamentales: mignon, étrange et couture.

#StateofInfluence: Entretien avec Joerg Zuber, directeur artistique et créateur de Noonoouri

Vous avez mentionné que vous avez eu du mal à trouver des investisseurs lorsque vous avez décidé de créer Noonoouri. Pourquoi / comment pensez-vous que cette appréhension liée à son identité s’est-elle transformée en accord?

Je pense avoir prouvé que Noonoouri n’est pas une influenceuse de plus. Elle est devenue un personnage et est sur le point de se transformer en une véritable personnalité. La peur du numérique a été supprimée. Mise à part sa beauté et le contenu de qualité, il existe également de nombreuses informations approfondies (en particulier sur des sujets sociaux tels que le féminisme, les enfants, les animaux et la nature), ainsi qu’un point de vue clair sur qui elle est.

Selon vous, quelles sont les principales différences stratégiques entre le marketing des influenceurs humains et le marketing des influenceurs virtuels?

Je ne peux parler que pour Noonoouri. J’essaie à tout prix d’offrir à ses fans une nouvelle perspective sur les choses. J’essaie de trouver un autre moyen de communiquer et j’invite les gens à sortir des sentiers battus. Nous disposons de possibilités infinies et de moyens de montrer et de visualiser les marques, les produits et leurs valeurs d’une manière fraîche et amusante.

Selon vous, comment le marketing d’influence a-t-il évolué au cours des dernières années?

Les influenceurs constituent un nouveau champ de communication. Ils coexistent avec la presse, la télévision et les contenus en ligne. Ils font partie de la société. Je pense qu’il est de plus en plus important que les influenceurs aient un point de vue clair et démontrent dans chaque message, récit et légende, ce qu’ils représentent. Sinon, comme pour n’importe quelle entreprise, vous vous perdez dans la masse.

Selon vous, à quoi ressemblera l’avenir du marketing d’influence, et pensez-vous que le nombre et la popularité des influenceurs virtuels, comme Noonoouri, augmenteront?

Il y a beaucoup d’espace libre pour ce type de communication. Je crois que la qualité survivra et c’est pourquoi Noonoouri est à ce point axée sur la qualité. Les personnages virtuels doivent être considérés comme faisant partie du mouvement de la diversité culturelle. Par exemple, Noonoouri donne un travail à de nombreuses personnes, car elle a besoin de nombreux savoirs-faire pour exister. Je suis donc très fier de la voir grandir, gagner en notoriété et en acceptation.

Comment décidez-vous avec quelles marques Noonoouri travaille?

Tout d’abord, je regarde s’il existe une adéquation entre les valeurs, les idées et les revendications dde chacune. Ensuite, la qualité est très importante pour moi. Je préfère ne pas publier, plutôt que de publier «n’importe quoi», mais ça n’engage que moi. Je crois en l’alchimie entre les gens: ce que vous cherchez, vous le trouvez. Qu’il y ait du respect et de la compréhension des deux côtés, c’est très important pour moi.

Vous avez déclaré que vous « testez et que vous réalisez toujours des choses qui ne sont pas possibles dans la réalité ». Pourquoi?

L’objectif principal de Noonoouri est de divertir et d’informer à différents niveaux de qualité. Elle est très axée sur l’art. Je veux inciter les gens à sortir des sentiers battus et à stimuler leur créativité pour aller au-delà de ce qui a déjà été imaginé.

Selon vous, qu’est-ce qui définit une grande campagne de marketing d’influence?

La créativité et la narration. Bien sûr, une publication Instagram peut être très aimée alors qu’elle met en avant un œuf… Mais qui se souviendra du nom du photographe? Cohérence, créativité et authenticité sont les mots clés d’une campagne convaincante et bien réalisée.

Selon vous, quels sont les défis auxquels les marques de mode, de luxe et de cosmétiques vont devoir faire face en terme de marketing d’influence?

Une meilleure compréhension des budgets. Une bonne idée peut se développer en quelques secondes, mais son exécution et sa finalisation prennent du temps, ce qui coûte de l’argent. Tout influenceur investit énormément de temps dans son compte pour s’engager, pour se connecter, pour maintenir le contact, pour faire preuve d’amour et de dévouement pour ce qu’il fait. Ceci doit être reconnu, loué et finalement compensé.

Vous voulez en savoir plus sur le marketing d’influence?

Assurez-vous de télécharger notre dernier rapport sur L’état des lieux du Marketing d’Influence en 2019. Il propose une analyse approfondie des données recueillies auprès de plus de 600 professionnels du secteur de la mode, du luxe et des cosmétiques:

marketing d'influence

Julia Cohen

Julia est créatrice de contenu et rédactrice d’articles mode. Elle est diplômée d’un Master en Communication de la LSE et a également étudié le Mandarin et le Chinois. Elle vit à Londres, où elle a travaillé pour de nombreuses marques de mode et de cosmétiques.

Parlons à ce sujet Partagez avec nous votre expérience

 

Optimisez votre prochain lancement de produit Demander une démo gratuite
Demander une démo