Suivez nous sur :

Blog
Croyance, émotion et activisme – Retour sur ReputationWar

Caroline Baron

Vendredi 17 janvier, Launchmetrics était présent à la deuxième édition de la conférence ReputationWar dont cette année encore, nous étions partenaire. Un événement riche qui a été organisé à la perfection (encore bravo à Christophe et à toute l’organisation). Voici un webzine qui présente quelques uns des articles parus depuis la conférence.

 

Cette journée a permis de revenir sur ces phénomènes de foules (« Foules Sentimentales »), phénomènes qui se sont multipliés à l’heure du digital et que les entreprises ne peuvent plus ignorer : pourquoi se forment-ils ? Qu’est ce qui les motive ? Comment les appréhender ?

Perception vs Reality


 

Avec Internet, les informations se sont multipliées, si bien que le public se retrouve parfois -souvent- noyé sous un flot d’information. D’où la fameuse question, comment distinguer le vrai du faux ? Et bien non, la véritable question est, comme l’a souligné le sociologue Gérald Bronner, comment savoir ce qui est vraisemblable de ce qui est faux ? Une information, une idée n’a pas besoin d’être vraie pour se propager ; à partir du moment où il y a une croyance, où cette idée, répond à une croyance du public, elle se propagera. D’ailleurs, une étude réalisée par Opinion Way pour l’événement souligne que près de la moitié des français accordent de la crédibilité aux rumeurs. S’acharner à mettre en place des stratégies de communication « unidirectionnelles », dans lesquelles l’entreprise est le seul émetteur du message, tenter de nettoyer le net afin de supprimer les informations qui ne nous satisfont pas, apparaissent alors comme des tactiques vouées à l’échec.

« Toucher les gens » – le nouveau leitmotiv de la communication


 

En conclusion de cet événement, la journaliste Aude Baron nous confiait que le vrai journalisme aujourd’hui ce n’est plus de « faire l’actu » mais bel et bien de toucher les gens. L’émotion est au coeur des stratégies de communication actuelles. Un exemple avec la dernière campagne de Vinci Autoroute intitulée « Ivresse », le directeur de la communication expliquait que l’idée de cette campagne est de transformer l’émotion en pensée. Toucher les gens permet de transmettre un message et de les pousser à agir (« activisme ») : lorsqu’une campagne de communication est réussie, la cible de cette campagne devient un prescripteur. La campagne de Vinci se retrouve partagée par de nombreuses personnes, notamment des jeunes (cible principale de la campagne), Philippe Spanghero a vu sa communauté, touchée par son « combat » (cas de la viande de cheval), prendre le relais de sa défense.

Quid du Marketing d’Influence


 

La communication de demain (et déjà d’aujourd’hui) se doit d’être basée sur « l’honnêteté, l’ouverture et la transparence » (cf Robert Phillips) afin de créer une relation de confiance avec son public et faciliter la transmission de ses messages. Les influenceurs apparaissent alors comme un levier essentiel pour les professionnels de la communication ; ils ont acquis une « autorité » auprès de leur audience grâce à leur expertise sur un sujet. C’est vers eux que se tournent les internautes pour valider/invalider une information, ou plutôt une croyance. Mais quel est leur profil ? Quelles actions mettre en oeuvre avec eux ? Quelles sont les pratiques actuelles des annonceurs/ des agences ? Ce sont des questions que nous nous posons actuellement chez Launchmetrics, et comme l’a présenté Arnaud, notre directeur Marketing, pendant l’événement, nous réalisons actuellement une enquête pour y apporter des réponses ! Et si vous n’y avez pas encore répondu, il ne vous reste que quelques jours (jusqu’à vendredi), alors cliquez vite sur ce lien.

En parlant d’influenceurs, quels sont ceux de la conférence ReputationWar 2014 ?? Nous avons analysé les conversations autour de ReputationWar avec Launchmetrics Influencers, notre moteur de recherche d’influenceurs, les résultats sont présentés dans l’infographie ci-dessous, et prennent en compte les 3 critères utilisés dans notre algorithme : la part de voix, l’exposition et l’echo. Cette année encore, Lysa Wyler et Eric Maillard se retrouvent dans le top 10 (voir le classement 2013 ici) et je suis heureuse de constater qu’il y a plus de femmes que l’année passée 🙂

Si vous souhaitez partager cette infographie, copiez/collez le code suivant sur votre blog/site :

<img src=”http://www.augure.com/wp-content/uploads/2014/01/Infographie-influenceur- ReputationWar2014.png” width=”775″> <p>Les Influenceurs de ReputationWar 2014 -<a href=”http://www.augure.com/fr/blog”> source : Augure</a></p>

Quel intérêt me direz-vous ? Ces personnes ont suivi de près ou de loin l’événement, elles peuvent vous donner leur ressenti, vous dire les sujets qui les ont le plus marquées (ceux avec lesquels elles n’ont pas accroché). En tant qu’organisateur, cela vous permet d’avoir des feedbacks sur votre événement et de voir la manière dont il a été perçu. Si vous souhaitez organiser un événement similaire à ReputationWar, identifier les « influenceurs » de l’édition 2014 vous permet de définir une cible à sensibiliser pour préparer votre événement etc. Et si on reste sur les phénomènes de foule, cela vous permet d’identifier les « leaders de ces mouvements de foule », ceux que avec qui vous devez entrer en contact pour établir le dialogue.

Vous voulez en savoir plus sur Launchmetrics Influencers ? N’hésitez pas à nous contacter pour avoir une démonstration personnalisée.

Caroline Baron

Parlons à ce sujet Partagez avec nous votre expérience

Vous serez également intéressé par

Optimisez votre prochain lancement du produit Demander une démo gratuite
Demandez une démo