Suivez nous sur :

Blog
L’etat du Marketing d’Influencers 2018 : 3 Points Importants à Retenir

L'etat du Marketing d'Influencers 2018 Nous avons interviewé plus de 800 experts et influenceurs de l’industrie. Découvrez toutes les statistiques dans ce rapport.
Rosanna Ryan

Notre quatrième rapport annuel L’etat du Marketing d’Influencers  vient de sortir et cette année, il est plus long et plus détaillé! Non seulement nous avons compté sur les opinions et les idées de 600 professionnels de la mode, du luxe et de la cosmétique spécialisés en marketing, communication et relations publiques, mais nous avons aussi eu le plaisir d’interviewer Garance Doré – un des influencers les plus respecté de l’industrie et auteure du New York Times Best Seller, Love x Style x Life

Ce rapport inaugure également la première fois que nous avons interrogé des influencers afin d’obtenir l’autre version de l’histoire, 200 leaders d’opinion pour être exact : des membres de notre communauté privée Style Coalition (notre réseau d’influencers premium de Micro, Mid-Tier & Mega Influencers), ainsi que GPS Radar (la plateforme réservée aux membres uniquement pour que les professionnels de la mode, du luxe et de la cosmétique se connectent et partagent).

 

Selon nos statistiques, le phénomène des influencers s’est solidement établi au cours des cinq dernières années, près de 80 % des professionnels affirmant avoir mis en œuvre des campagnes avec des influencers en 2017, soit une augmentation de 13 % par rapport aux chiffres de l’année précédente. Pour reprendre les mots de Garance Doré elle-même, les blogueurs et les influenceurs  » sont des professionnels depuis un certain temps « . Comme cette pratique est de plus en plus répandue dans les industries de la mode, du luxe et de la cosmétique, il est indéniable que le marketing d’influence est rapidement devenue une partie indispensable de nos stratégies de marketing numérique notamment grâce à sa capacité à booster la notoriété de la marque et à stimuler les ventes.

Après avoir recueilli les données et discuté avec des experts de l’industrie, dont Emma Gregson, directrice générale de l’ITB, et Aliza Licht, vice-présidente exécutive du marketing et de la communication de marque chez Alice + Olivia et l’auteure de Leave Your Mark, voici les trois faits essentiels que nous aimerions mettre en lumière dans notre rapport State of Influencer Marketing 2018.

L’etat du Marketing d’Influencers 2018: 3 points essentiels

1. Les influenceurs sont le « Saint-Graal » pour les marques qui ciblent la génération Millennials 

L’efficacité de la publicité traditionnelle s’estompe depuis un certain temps, et cela est dû en grande partie au fait que les millennials (de 24 à 38 ans) préfèrent engager la conversation et prendre part à l’histoire d’une marque plutôt que de regarder passivement une publicité. « Aujourd’hui, dans le processus d’achat, il y a une nouvelle étape, le Zéro Moment de Vérité (ZMOT), lorsque le consommateur cherche en ligne des informations, commentaires, opinions, etc… » comme le dit Stefano Ardito, professionnel de l’industrie, directeur général de TwentyTwenty, dans notre rapport.  Comme les millennials prennent le temps de sélectionner soigneusement les produits en explorant les canaux sociaux et les critiques, les influenceurs jouent un rôle clé en influençant les consommateurs d’une manière ou d’une autre – ils sont le lien direct entre la marque et l’acheteur.

La recherche de critiques et d’un second avis sur les produits n’est pas la seule raison pour laquelle les millennials se tournent vers les influenceurs, ils cherchent aussi de l’inspiration pour leurs styles car, grâce aux médias sociaux, la mode s’est démocratisée et on ne plus aux consommateurs quoi porter mais plutôt « les encourager à explorer leur propre style en s’inspirant des autres » nous dit Emma Gregson, directrice générale d’ITB Worldwide.

Nous avons constaté que les professionnels comprennent de mieux en mieux ce phénomène puisque 76 % d’entre eux ont confirmé que les millennials étaient au centre de leurs stratégies de marketing d’influence. Si l’on considère que la génération Y représentait 30% de toutes les dépenses de luxe l’année dernière, cibler les millennials est certainement la voie à suivre si vous voulez rester en tête de notre marché hautement saturé.

marketing-dinfluence

2. Les marques investissent davantage dans des outils et des équipes spécialisées

Alors que le marketing d’influence se développe dans les industries de la mode, du luxe et de la cosmétique et devient une pratique établie, de plus en plus de marques augmentent leurs budgets ; 60% des professionnels ont confirmé que leurs budgets augmenteront au cours de l’année prochaine. Cette augmentation des flux de trésorerie continuera de permettre aux professionnels d’investir dans des équipes de gestion des relations avec les influenceurs, ainsi que dans des outils spécialisés dans les influenceurs.

 

BUDGET-MARKETING-NFLUENCE

Une augmentation du budget n’est pas la seule preuve que les marques agrandissent leurs équipes de gestion des influenceurs. Dans le rapport de cette année, nous avons également observé que 9,3 % des entreprises ont ce type d’équipes en interne, contre 7% l’année précédente. En ce qui concerne l’utilisation d’outils conçus pour aider ces équipes dans leurs stratégies de marketing d’influence, 24 % des experts de l’industrie ont déclaré avoir utilisé soit des plateformes sur lequel on retrouve des influenceurs, soit des logiciels de marketing d’influence en 2017.

Nous ne pouvons qu’imaginer que ces chiffres ne cesseront d’augmenter, d’autant plus que l’identité des influenceurs et la mesure des campagnes avec des influenceurs se sont classées parmi les deux premiers enjeux de l’année 2017, selon les experts de l’industrie, qui représentent respectivement 29,6 % et 28,5 %.

3. Des stratégies rémunérées ou non coexistent Paid & Organic Strategies Coexist

La seconde partie de notre rapport L’etat du Marketing d’Influencers , qui porte sur les 200 influenceurs que nous avons interrogés, vous donnera des indications utiles sur la manière d’aborder les influenceurs et, en fin de compte comment, en tant que marque de mode, de luxe ou de cosmétiques, vous pouvez établir un équilibre entre vos stratégies d’influences et les méthodes rémunérations. Tous les budgets ne peuvent pas se permettre le prix élevé d’une collaboration avec un méga influenceur ou une célébrité, ce qui explique pourquoi de nombreuses marques se tournent vers les micro-influenceurs. Bien que les micro-influenceurs soient plus susceptibles d’accepter des marchandises ou des produits gratuits en échange de leurs collaborations, ce n’est pas l’unique raison pour laquelle ils pourraient être les candidatsidéalspour certaines entreprises. Selon Jeoffrey Romano, Digital PR & Social Media Manager de Santoni, « les micro-influenceurs participent à la mobilisation du public ciblé et à l’augmentation du nombre de conversions puisqu’ils peuvent établir une relation  avec un public fidèle ».

De plus, nous avons constaté que 63,3 % des leaders d’opinion ont affirmé que la production de contenu de qualité pour leurs communautés était leur principal objectif en travaillant avec des marques sur des campagnes, en plus de la compensation monétaire.

Nous avons également découvert que 46 % des leaders d’opinion étaient prêts à travailler gratuitement s’ils recevaient des compensations non monétaires intéressantes, et 44,7 % ont déclaré qu’ils seraient heureux de collaborer bénévolement s’il s’agissait d’une marque qu’ils appréciaient. À partir de ces données, nous pouvons affirmer que les professionnels de l’industrie disposent d’un large éventail d’options en ce qui concerne leurs stratégies d’influences, incitant les leaders d’opinion par le biais de compensations monétaires ou non (mais aussi par d’autres types de compensations).

marketing-d'influence

Outre les 3 points clés que nous avons choisi de mettre en évidence ci-dessus, nous vous proposons également cette liste de 10 faits tirés de sondages pour vous offrir un aperçu rapide des conclusions globales :

state-of-influencer-marketing_infographic-FR

Ce n’est qu’un petit aperçu de ce que nous avons à offrir et il y a tellement plus à découvrir à partir des données que nous avons extraites. Pour en savoir plus sur ce que les professionnels de l’industrie et les influenceurs ont à dire sur cette pratique de marketing digital bien établie, jetez un coup d’œil à notre rapport de 2018: L’etat du Marketing d’Influencers  :

l-etat-du-marketing-d-influencers

Rosanna RyanContent & Social Media Specialist

Rosanna est l'auteur de The Fashion English Bible, un guide du vocabulaire anglais de la mode à destination des professionnels parlant espagnol. Elle a étudié la mode à SCAD et a travaillé dans cette industrie à New York, Londres et aujourd'hui Madrid. Elle enseigne également l’anglais aux étudiants du Centre de Design de Mode (Université Polytechnique de Madrid).

Parlons à ce sujet Partagez avec nous votre expérience

Vous serez également intéressé par

 

Optimisez votre prochain lancement de produit Demander une démo gratuite
Demandez une démo