Suivez nous sur :

Blog
Comprendre le Marketing d’Influence et le pouvoir des consommateurs connectés – Livre de Raymond Morin

7 minutes de lecture

Caroline Baron

Avec l’avènement des médias sociaux, les entreprises ont dû repenser leur manière de communiquer et faire du marketing. Cet environnement social a en effet donner voix au chapitre à tous les internautes et leur a permis de développer et exercer leur pouvoir d’influence. Pour aider les marques à appréhender ce nouvel environnement et comprendre le comportement des consommateurs connectés, Raymond Morin, expert du web social, propose un ouvrage sur le sujet -« Génération Connectée : le Marketing d’Influence à l’ère numérique« – dans lequel il détaille le pouvoir d’influence de ces consommateurs connectés, la Génération C, et les rouages du marketing d’influence et de contenus. Découvrez dans cet article son interview dans laquelle il nous présente son ouvrage (ouvrage auquel Augure est fier d’avoir contribué, avec l’étude sur le Marketing d’Influence).

Comment vous est venue l’idée d’écrire ce livre ?

En 2010, quand j’ai publié mon 2ème livre «Comment entreprendre le virage 2.0», je savais déjà que j’allais m’attaquer à la Génération C et au marketing d’influence dans ce nouvel ouvrage. À l’ère numérique, on ne peut plus segmenter la population de la même manière qu’avant. Les catégories sociodémographiques n’ont plus de sens à l’heure des nouvelles technologies. On doit davantage s’intéresser aux comportements des consommateurs. Aujourd’hui, la population exerce un pouvoir d’influence extraordinaire sur les marques, et ce sujet me passionne. L’objectif de cet ouvrage est de décrypter ce phénomène, et de comprendre comment les médias sociaux permettent aux consommateurs connectés d’exercer cette influence, et aussi comment les entreprises peuvent en tirer profit.

Comment définissez-vous le marketing d’influence ?

Le fait que le marketing et les communications passent désormais par les médias sociaux n’est plus discutable : le pouvoir des recommandations et du bouche-à-oreille vs la diminution de l’impact de la publicité en sont des preuves indéniables. Or, les entreprises doivent adopter une nouvelle approche des médias sociaux, et chercher à comprendre notamment comment ils peuvent à leur tour exercer cette influence à travers les différents réseaux. Le marketing d’influence dans les médias sociaux est une nouvelle discipline qui repose sur la qualité et la pertinence des contenus créés et publiés par l’entreprise, et ça comprend plusieurs facettes : la création, la curation et la publication.

Le contenu est-il au cœur des stratégies marketing des entreprises ?

OUI. Il y a plus d’un milliard de pages web à travers le monde, 150 millions de blogs lus régulièrement. Le contenu est la seule façon pour les entreprises aujourd’hui de se démarquer et sortir du lot. Il faut une stratégie de contenus forte pour refléter l’identité de la marque. À l’ère des médias sociaux, l’identité numérique des entreprises repose sur leurs contenus.generation-connectee-raymond-morin (1)

Quelles sont les attentes de la Génération C en termes de contenu ?

Les entreprises doivent penser comme des éditeurs web (un peu comme des magazines) pour produire du contenu que leurs communautés ont envie de lire. Les consommateurs veulent apprendre des choses, qu’on leur raconte des histoires.

Qui doit gérer la production et diffusion de contenus ? Le marketing ? La communication ?

Il faut arrêter de travailler et penser en silos : le marketeur doit avoir une vision de service à la clientèle, les RP d’éditeur. Tout est lié à travers les réseaux sociaux. Il ne faut pas juste penser contenu mais aussi engagement. Penser contenu comme un moyen d’attirer l’attention et pouvoir ensuite activer les personnes sensibilisées. Il ne faut pas penser responsabilité par départements mais avoir des objectifs transverses que toute l’entreprise doit aider à accomplir.

Donc c’est un livre qui parle d’influenceurs, de contenus, de stratégies marketing en général ?

Je dirais qu’il y a deux volets. Oui, il aborde chacune des facettes du marketing d’influence ; les processus à mettre en place, l’importance des contenus, la différence entre les influenceurs et les ambassadeurs, et la mesure de l’impact et le calcul du ROI. Parce que c’est à la base du marketing dans les médias sociaux.

Mais, tout le premier volet est consacré à la Génération C, parce qu’ils sont finalement les premiers influenceurs. Il décrit comment chacune des générations de consommateurs connectés, influence les marques et les organisations à travers les réseaux sociaux. C’est un livre, qui demeure un ouvrage pratique, et qui permettra au lecteur de comprendre les processus liés au marketing d’influence, et comment les appliquer au sein de l’entreprise.

C’est un livre qui vient de paraître aux Éditions Kawa en France. Avez-vous d’autres projets de publications ?

Oui. Depuis quelques années, mes billets sont traduits et publiés en anglais sur les sites de Maximize Social Business et de Curatti. Comme j’obtiens d’excellents commentaires des lecteurs, et que Neal Schaffer (CEO de Maximize Social Business) m’a fait l’honneur de signer la préface, mon ouvrage est également attendu aux Etats-Unis et ailleurs, et sortira en anglais au cours de l’année.

Merci Raymond d’avoir répondu à nos questions !

Pour tout savoir sur le Marketing d’Influence et le pouvoir de la Génération C, vous pouvez commander le livre de Raymond Morin sur le site des Editions Kawa : « Génération Connectée : le Marketing d’Influence à l’ère numérique ».

Raymond Morin est un expert du web et des médias sociaux, qui accompagne les entreprises sur leurs problématiques social media, afin de les aider à prendre le virage numérique. Il publie régulièrement sur son blog, Raymondmorin.com, de nombreux articles sur le marketing d’influence. Il collabore également sur les blog Maximize Social Business, de Neal Schaffer et Curatti de Jan Gordon.

Outre son dernier ouvrage, Raymond Morin est également l’auteur de « Culture Web à la portée des PME » (2011) et « Comment entreprendre le virage 2.0″ (2010).

 

Caroline Baron

Parlons à ce sujet Partagez avec nous votre expérience

Vous serez également intéressé par

Optimisez votre prochain lancement du produit Demander une démo gratuite
Demandez une démo