Suivez nous sur :

Blog
Sandro, Maje & Claudie Pierlot : Comment SMCP a introduit le « French Chic » dans le monde entier

Difficile de décrire précisément ce qui fait le style français et sa mystérieuse insouciance.

Et pourtant, le groupe de mode mondial SMCP a bâti un empire autour de ce concept.

Les trois marques composant SMCP — SandroMaje et Claudie Pierlot — proposent à leurs clients du monde entier d’injecter une dose du si recherché « French chic » à leurs garde-robes. Mais la réussite du groupe ne peut être attribuée qu’à la qualité de leurs créations : il le doit également à une stratégie de vente intelligente.

Voici une présentation de l’évolution de SMCP et un aperçu de la manière dont le groupe utilise les technologies numériques pour rester en tête sur le marché de la vente au détail.

Comment SMCP a introduit le « French Chic » dans le monde entier

Les trois marques de SMCP sont établies dans le domaine du « luxe accessible ». Elles proposent des créations françaises de qualité à prix abordable.  Faisant le lien entre la mode de luxe et le prêt-à-porter, leurs pratiques de distribution imitent les détaillants comme H&M, avec un cycle court et réactif entre les phases de conception et de production.

Le groupe s’est agrandi naturellement, commençant avec la création de Sandro en 1984 par la designer Evelyne Chetrite, que suivit la naissance de Maje en 1998 sous la direction de la sœur de Chetrite, Judith Milgrom. En 2009, le groupe SMCP est formé avec l’acquisition de la marque déjà pérenne Claudie Pierlot.

Dès 2011, le groupe commence son expansion internationale en ouvrant des magasins aux États-Unis, à Hong Kong et en Chine. En 2015, les marques possédaient collectivement 1 000 points de vente à travers le monde. Elles sont aujourd’hui présentes dans 38 pays.

Malgré l’instabilité économique générale, le groupe SMCP a prospéré. En 2017, les trois marques ont affiché des performances supérieures à celles du marché ,avec une croissance à deux chiffres. En octobre 2017, un processus d’introduction en bourse a généré 541 millions d’Euros, soutenant l’expansion globale du groupe— surtout sur le marché chinois déjà très intéressé et accueillant.

Comment SMCP est entré dans l’ère numérique

Pour rester pertinentes et attirer les nouvelles générations de consommateurs, les trois marques de SMCP se sont tournées vers le numérique  de diverses manières et avec succès.

Une forte présence sur les réseaux sociaux

Les marques de SMCP sont toutes très présentes sur les réseaux sociaux, mais le groupe sait cultiver un style unique propre à chacune. Ainsi, chaque marque touche un public-cible légèrement différent tout en donnant des raisons à sa clientèle de suivre les trois.  Le compte Instagram  de Claudie Pierlot reflète l’esprit intemporel et nostalgique de la marque, avec des citations et des images vintage d’icônes de la mode ; Sandro, quant à lui, développe une esthétique épurée et moderne. Maje, la petite sœur coquette du groupe, diffuse une iconographie qui reflète l’esthétique bohème et naturelle de sa marque.

Le succès numérique de SMCP est largement dû à ses collaborations avec des personnes d’influence, ce que le groupe fait de manière stratégique. En effet, les marques de SMCP ont plutôt tendance à collaborer directement avec ces influenceurs dans un cadre contrôlé qu’à simplement reposter les publications de ces personnes.

Par exemple, prenez cette campagne promotionnelle de Maje pour sa collection Printemps 2017 : Maje a collaboré avec quatre influenceuses sélectionnées pour incarner la marque et s’adresser à son public-cible. Comme le sait bien toute marque versée dans le fonctionnement des réseaux sociaux, il est crucial de collaborer avec les bons influenceurs – mais ce n’est pas toujours facile. Maje accorde davantage d’importance à l’engagement de ses utilisateurs qu’au nombre de followers. Et comme chaque influenceuse dans cette campagne vit dans un pays différent, elles ont permis de toucher différents marchés démographiques.

Un e-commerce florissant

En janvier 2016, les ventes numériques de SMCP ont atteint 10%. L’année suivante, le groupe a enregistré une augmentation de 46% de ses ventes en ligne, ce qui représente 12% de ses ventes totales en 2017. Cette croissance explosive de l’e-commerce réaffirme l’efficacité de sa stratégie numérique.

Une partie de cette réussite est due aux réseaux sociaux. Les marques de SMCP utilisent les plate-formes de réseaux sociaux pour interagir avec leurs clients et pour construire une image forte pour leur marque ; elles s’en servent aussi comme outil pour accroître leurs ventes en ligne. Les trois marques ajoutent des liens vers leurs boutiques en ligne à chaque publication sur Facebook et Twitter. Maje et Claudie Pierlot ont même intégré un bouton d’achat immédiat vers leur boutique en ligne sur Instagram.

Drinks tonight? Link in bio for the jacket. #SandroParis #Outfit

A post shared by sandro paris officiel (@sandroparis) on

Faire le lien entre la boutique et le virtuel

SMCP connaissant un essor de ses ventes d’une année à l’autre, en boutique comme en ligne, utiliser la technologie pour faire le lien entre les deux est la prochaine étape logique. Avec le lancement de l’application « en boutique » de Maje en janvier cette année, il est clair que le groupe SMCP comprend l’importance d’une approche diversifiée via plusieurs plate-formes dans la vente au détail. L’application – qui a déjà été présentée dans 60 boutiques en France, aux États-Unis et au Royaume-Uni – vise à améliorer l’expérience des clients en simplifiant le processus de commande et en permettant au personnel des boutiques d’accéder facilement aux informations de leurs clients. Si un article est épuisé, l’application vérifie le stock des boutiques voisines et en ligne, et propose d’arranger une livraison directement à domicile.

SMCP

Via l’application, les clients peuvent aussi interagir directement avec des produits pendant qu’ils se trouvent dans la boutique. « Avec l’application, les clients peuvent trouver l’inspiration en découvrant les produits de la marque à travers des lookbooks et des tendances, » a déclaré Beatrice Goasglas, la directrice Digital, CMR et Marketing de Maje. « Cette fonction garantit une expérience d’achat personnalisée à la clientèle ; de plus, l’équipe de la boutique utilise la connaissance approfondie de ses produits pour mieux la conseiller et lui proposer une collection adaptée à son style et à son mode de vie. »

À l’heure où les marques de mode se battent pour attirer l’attention des nouvelles générations, il est plus important que jamais de rester au fait des dernières tendances technologiques. L’exemple de SMCP le prouve. La volonté du groupe de vivre avec son temps en entrant dans l’ère numérique a joué un rôle majeur dans sa réussite  – et continuera de le faire, car les trois marques comptent bien rester.

Launchmetrics Content Team

L'équipe Contenu de Launchmetrics est toujours à la recherche de nouvelles tendances dans les secteurs de la mode et de la technologie. Nous sommes des geeks stylés, amoureux des belles histoires!

Parlons à ce sujet Partagez avec nous votre expérience

 

Optimisez votre prochain lancement du produit Demander une démo gratuite
Demandez une démo