Suivez nous sur :

Blog
Les outils Google pour les RP

Gina Gulberti

Nous utilisons tous chaque jour différents outils dans nos stratégies de RP, les outils Google occupent une place importante ; ils se sont imposés assez naturellement dans actions mises en place par les services de communication.

Voyant tout le potentiel du secteur de la communication, l’entreprise a lancé Google Media Tools en 2013, un site visant à regrouper les outils qui facilitent le travail de création, d’organisation, de publication, d’interaction et d’analyse de l’information dans les médias numériques. Le but ? Faire en sorte que ces produits deviennent indispensables au travail des professionnels de ces secteurs… La meilleure des retombées c’est avant tout l’utilisation de ses propres outils !

google-media-686x228

En juin 2015, Google a annoncé l’évolution de ces services avec Google News Lab, un site qui référence les outils classiques les plus performants, comme Media Tools, et enrichi par d’autres ressources plus directement axées sur la création, la publication et la diffusion sur Internet.

La page s’ouvre sur cette déclaration : « Nous travaillons main dans la main avec des journalistes et des entrepreneurs pour construire ensemble l’avenir des médias ». Rien de moins. Google s’est-il fixé un nouvel objectif ? Cette initiative cherche probablement à s’inscrire dans la tendance similaire déjà observée chez Facebook, Snapchat et Twitter, et qui vise à faire en sorte que l’information consommée provienne de sa propre plateforme.

google-news-lab-686x332

Google joue sans aucun doute un rôle de premier plan dans le passage des relations publics traditionnelles aux pratiques d’aujourd’hui : les « RP 2.0 ». Sa contribution s’inscrit dans cette nouvelle ère de l’information où raconter des histoires, personnaliser les contenus et créer des communautés font partie des principaux objectifs.

Voici quelques-uns des outils Google les plus utilisés dans notre secteur :

Youtube

L’engagement que génèrent les vidéos et la facilité d’utilisation et de diffusion de cette plateforme font de YouTube un outil quasi incontournable pour tous les acteurs du monde de la communication. Et pas seulement pour la promotion au moyen de publicités payantes (avec Google Adwords), mais aussi et surtout pour les stratégies de contenu.

Rien de mieux qu’une vidéo pour démontrer le savoir-faire d’une entreprise et accroître son prestige et sa crédibilité. Un bon exemple de cet usage sont les événements de communication, comme #InfluenceOne de Launchmetrics.

Youtube peut aussi être utilisé pour renforcer la marque employeur de l’entreprise en mettant en scène notamment les employés de celle-ci. Michel et Augustin, les fameux trublions du goût, invite leurs employés à passer leur CAP Pâtisserie et communique autour de ce sujet via leur chaîne Youtube.

Si l’on en croit les résultats de Google au deuxième trimestre, le temps total de visionnage des vidéos sur YouTube a augmenté de 60 %. Ce chiffre indique une belle opportunité pour les marques qui cherchent à mobiliser leur public sur ce canal, dans la mesure où une vidéo obtient un temps d’attention plus élevé de la part des utilisateurs que les autres formats de contenu. Ikea est l’une des marques qui a su profiter de ce créneau. Ses chaînes Youtube sont maintenant à la base de ses campagnes publicitaires.

Cette plateforme inclut également Youtube Analytics, un service de mesure qui permet d’évaluer l’interaction, les indicateurs et les résultats des stratégies menées sur les canaux audiovisuels.
Et cet outil comporte aussi un moteur de recherche de tendances, très utile pour découvrir et faire le suivi des YouTubers avec lesquels vous pourriez organiser des événements ou des autres campagnes de collaboration.

Google +

Google + est le réseau social mis en place par Google. Bien que son usage pour les stratégies de communication soit loin de détrôner la dynamique générée sur d’autres réseaux concurrents, il est indéniable que cet outil fait lui aussi autorité, surtout lorsqu’il s’agit d’assurer la présence de la marque sur les autres outils de Google, en particulier son moteur de recherche. Google + s’est différencié dès son lancement en 2011, grâce au service d’interaction par chat et vidéos : Hangouts. Ces deux caractéristiques (priorité dans les produits Google et intégration du chat/vidéo) ont permis à Google Plus d’asseoir sa présence parmi les plateformes sociales.

Google Plus offre une vaste gamme d’options pour les activités liées aux relations publics. En voici quelques-unes :

  • Consolidation de la notoriété en ligne ;
  • Segmentation et définition du public cible pour les campagnes ;
  • Partage de contenu, interaction et mobilisation des followers ;
  • Participation à des groupes thématiques et suivi des influenceurs ;
  • Créations de canaux internes dans l’entreprise afin de diffuser des ressources et faire le suivi des projets ;
  • Création de réseaux différenciés selon le type d’intervenants (fournisseurs, abonnés, collaborateurs, etc.) ;
  • Création d’événements en direct sur Hangouts, où les influenceurs et les ambassadeurs de la marque peuvent interagir avec les abonnés ;
  • Organisation de réunions d’entreprise en direct, affichage de vidéos et d’animations, avec possibilité de les enregistrer dans YouTube en vue de leur consultation ou utilisation future ;
  • Organisation de webinaires et de conférences créant une valeur ajoutée.

Malgré toute sa portée, certains pronostiquent le déclin de la plateforme, qui n’a pas su combler les attentes de l’entreprise.

Bradley Horowitz, VP Streams, Photo & sharing hez Google, l’expliquait ainsi dans le blog de l’entreprise : « Nous avons eu de bonnes idées, mais nous nous sommes rendus compte, avec le recul que certains de nos choix doivent être revus. Nous allons donc procéder à des changements importants au cours des prochains mois. »

Et, en effet, ce changement a été officiellement annoncé au mois de septembre 2015. Il n’est plus nécessaire d’avoir un compte Google Plus pour accéder aux autres produits de la marque et il est désormais possible de créer un site à part pour Hangouts. Le temps nous dira si cette mise en place est un succès.

Google Analytics

Mesurer le comportement des publics sur les canaux numériques est une étape tout simplement indispensable si l’on veut les comprendre afin de mettre au point des stratégies adaptées. Google Analytics s’est distingué comme un service multitracking gratuit offrant une quantité infinie d’informations précises sur la dynamique Web en temps réel. La majorité des entreprises l’utilise quotidiennement, en la combinant à d’autres outils d’analyse des médias sociaux, pour :

  • Évaluer l’efficacité des contenus publiés et mesurer la « convivialité » du site ;
  • Segmenter les utilisateurs, comparer ces segments, réaliser des analyses séparées et étudier le taux de conversion (idéal pour faire du retargeting) ;
  • Trouver des occasions de collaboration et définir les stratégies de linkbuilding ;
  • Comparer les réseaux sociaux pour déterminer ceux qui obtiennent les meilleurs résultats, et pour quel type de contenu ;
  • Connaître et vérifier le trafic référent depuis les contenus publiés par les influenceurs ;
  • Établir des objectifs pour les campagnes de communication et mettre au point des tableaux de bord.

Ces rapports fournissent des données quantitatives qui servent à alimenter (avec les résultats provenant d’autres outils de suivi) des analyses qualitatives en vue de comprendre les points faibles des sites Web, chercher des solutions et effectuer les améliorations nécessaires. Des fonctions si importantes que la connaissance de cet outil est devenue clé pour les professionnels du marketing et des relations publics !

Le graphique suivant illustre la croissance au fil du temps des recherches contenant le mot clé « Google Analytics » à travers le monde.

trends1

Pour en savoir plus sur l’utilisation de cet outil, vous pouvez également consulter le guide suivant :

Google News

Ce service de Google sert, d’une part, à consulter des nouvelles publiées par des sources d’information reconnues (même provenant d’archives) et, d’autre part, de canal d’exposition pour toute entreprise de communication désirant promouvoir ses contenus.

Son utilité pour les stratégies de relations publics et de marketing va sans dire. L’élaboration de revues de presse, la sélection de contenus, l’analyse de l’actualité, la veille de la notoriété de marque et des actions menées par des entreprises ou des individus influents, la vérification des tendances, la mise à jour constante des connaissances numériques, l’influence sur les publics et, bien entendu, la visibilité des marques ne sont que quelques-unes de ses fonctionnalités.

En Europe, l’utilisation par Google News des articles publiés par les médias locaux a suscité la polémique et a même parfois complètement échoué. L’Allemagne, la Belgique et la France ont demandé à la multinationale de s’acquitter d’une taxe pour pouvoir utiliser les contenus émanant de sources nationales. Ces pays sont finalement parvenus à un accord stratégique avec Google, qui a accepté d’investir dans des projets de numérisation en faveur de ces médias en échange de l’approbation de son service Google News. Cela n’a, en revanche, pas été possible en Espagne, où les autorités ont imposé la « redevance AEDE », qui oblige l’entreprise à payer les médias pour pouvoir publier un lien vers leurs contenus. Google a refusé de se soumettre à cette règle, privant ainsi l’Espagne de l’accès à Google News. Nous sommes donc curieux de voir comment ce service va évoluer de ce côté-ci de la planète.

Google Trends

Si vous savez ce que cherchent les utilisateurs, il vous sera facile de savoir quels contenus leur offrir. Google Trends se veut un outil simple qui permet de connaître les tendances du secteur en exploitant le moteur de recherche de Google. Vous pourrez ainsi savoir quel contenu est le plus pertinent dans quelle région du monde et à quel moment. De plus, ces données sont présentées de manière visuelle de façon à faciliter leur compréhension. Google Trends permet également de comparer les termes de recherche afin de savoir ce qui suscite le plus d’intérêt, en fonction du type de public et de l’emplacement géographique. Quelle est l’utilité de ces renseignements pour les actions de communication ? Elle est énorme !
Et encore plus si vous savez les utiliser de manière créative.

Google News Lab donne pour exemple l’utilisation de Trends par le magazine Time pour son enquête annuelle sur la figure publique de l’année. Le magazine a ainsi établi un comparatif des cinq thèmes les plus populaires en 2014. Parmi ces thèmes, ils ont notamment analysé la tendance de recherches concernant les célébrités en rapport avec le fameux « Ice Bucket Challenge » :

google-trends-686x316

Il y a beaucoup d’autres outils Google intéressants pour les stratégies de RP : comme Google Maps, la plateforme de données géographiques par excellence, qui permet d’afficher l’emplacement des événements, les campagnes et même leurs résultats ; Google Alert, qui envoie par e-mail toutes les mentions obtenues sur Internet par n’importe quel objet, individu ou entreprise dont vous souhaitez faire le suivi ; et bien sûr, Google Drive, le bureau virtuel qui permet d’organiser, de produire et de présenter toutes ses tâches.

Ces ressources évoluent au fil du temps et s’adaptent aux changements technologiques, aux besoins de communication et aux objectifs des entreprises. Google continuera certainement sur la voie de l’innovation et nous continuerons assurément à utiliser ses produits.

Combien d’outils Google News Lab utilisez-vous quotidiennement pour vos RP ? Partagez votre expérience !

Gina GulbertiVICE PRESIDENT OF DIGITAL MARKETING

Gina est passionnée par le storytelling. Elle dirige le département digital chez Launchmetrics en tant que Vice President Digital Marketing. Si elle n'est pas occupée à chercher de nouvelles idées, elle voyage, écrit son blog ou fait du yoga!

Parlons à ce sujet Partagez avec nous votre expérience

Vous serez également intéressé par

 

Optimisez votre prochain lancement du produit Demander une démo gratuite
Demandez une démo