Suivez nous sur :

Blog
10 manières de terroriser vos influenceurs (et 10 manières de l’éviter !)

8 minutes de lecture

Gina Gulberti

Boooouuhhhh ! Je vous ai fait peur ? Pourtant, nous n’attendons pas toujours Halloween pour terroriser nos influenceurs ! Et oui, il n’y a pas que les fantômes, zombies ou citrouilles qui donnent des frissons aux influenceurs…et il faut bien l’avoir en tête au moment de lancer une campagne, qu’il s’agisse d’un lancement produit ou d’un événement par exemple. Pour savoir si vous êtes le roi de la terreur, voici une liste de 10 manières de faire peur à vos influenceurs ! Certaines vous sont familières ? Pas de panique, nous donnons aussi 10 remèdes pour éviter les cris de panique !

1. Envoyer des emails en masse

Breaking news, les influenceurs sont des personnes ! Toutes différentes, avec leurs propres sujets d’intérêt et expertises. Alors si vous les adresser au travers d’emails massifs vers une base de données non segmentée et pas actualisée, la seule chose que vous risquez d’obtenir est un hurlement hystérique de votre destinataire derrière son écran !

D’un autre côté, beaucoup d’influenceurs préfèrent travailler en collaboration avec les marques. Encore une fois, il s’agit de professionnels de leur secteur, qui ont des expériences à partager, des expertises et savent créer des contenus de qualité. Ils peuvent ainsi avoir des suggestions pertinentes. Si vous vous concentrez uniquement sur ce que vous souhaitez leur apporter et non pas sur ce qu’ils aimeraient que vous leur apportiez, vous n’allez pas développer des relations win win.

Les communications doivent se faire de plus en plus en one-to-one (que d’anglicisme 🙂 ). Veillez régulièrement leurs publications, leurs sujets d’intérêt, les canaux, contenus qu’ils utilisent le plus … et vous pourrez ainsi personnaliser votre approche et éviter qu’ils ne crachent leur bile sur votre marque …

2. Diffuser des communiqués de presse sur Twitter

Frédéric Cavazza nous l’expliquait lors de la table ronde #NewPR, il ne faut pas confondre le fond et la forme ! Ce n’est pas en tweetant un communiqué de presse qu’on fait des RP 2.0. Sur Twitter, comme sur les autres canaux, il est important d’adapter les formats ! Si un communiqué au format Word ou PDF peut être utile à un journaliste pour reprendre les passages qui l’intéressent, ce n’est pas le cas sur des canaux comme Twitter, Facebook ou LinkedIn, où le fait de pouvoir rediriger vers la source est primordial.

Et puis à l’heure du digital, il est dommage de se limiter aux formats traditionnels. Utilisez votre blog pour publier des contenus de qualité, partager des infographies, des vidéos, des présentations … Il y a de nombreux outils gratuits qui vous aident à créer ces contenus. Mieux vaut surprendre vos influenceurs par votre originalité que de la manière suivante …

3. Les inviter à des événements d’auto-promotion

Les événements façon téléshopping, rien de tel pour vous donner la chaire de poule ! Bye bye les « nous sommes les meilleurs », présentations insipides de vos produits ou encore one-man/woman show de votre CEO …

Humilité. A l’heure des réseaux sociaux et de la nécessaire transparence des marques, l’humilité est un atout essentiel. Cherchez à apporter de la valeurs à vos influenceurs et aux participants de vos événements. L’objectif est qu’ils se souviennent de votre événement pour la qualité des contenus partagés et non pas pour vos « moi je moi je » !

4. Appeler pour confirmer la réception d’un email

Après « Terreur sur la ligne« , découvrez « Bonjour, vous avez reçu mon email ? » (attention âmes sensibles s’abstenir) ! Dans cet épouvantable film d’horreur, les influenceurs sont harcelés par des coups de fil d’attaché(e)s de presse qui se demandent si ils ont bien reçu leur email, et parfois ils ne les connaissent même pas !! Terrifiant on vous dit !

N’oublions pas que les influenceurs sont sollicités de toute part, donc si vous avez déjà établit un contact avec eux, que vous leur proposez un contenu de qualité et que vous faites preuve d’un peu de pugnacité (attention pugnacité ne signifie pas harcèlement !) il n’y a pas de raison qu’ils ne reviennent pas vers vous !

5. Commencer par « nous sommes les leaders sur notre marché »

Désolée, ce que je vais dire risque d’en choquer plus d’un mais non vous n’êtes pas les plus forts, les plus beaux ni même les plus sympathiques ! Ou si c’est le cas, c’est aux autres de le dire, pas à vous.

Demander plutôt l’avis des influenceurs, comme je disais, ce sont des professionnels dans leurs domaines et leurs feedbacks seront surement intéressants pour vous. Alors les « leaders planétaires » on les enterre !

6. Communiquer sur un produit, sans faire tester le produit

C’est bien beau de dire que le produit est innovant et révolutionnaire mais pour en convaincre vos influenceurs la meilleure manière de procéder est encore de leur permettre de le tester : leur offrir le produit, les inviter à le découvrir dans vos bureaux, ou lors d’un petit déjeuner. Vous leur expliquer ainsi comment fonctionne l’outil et leur laisser le tester eux mêmes par la suite.

Cette approche renforce vos relations avec les influenceurs, cela vous permettra de recevoir des feedbacks directs et vous éviterez de les faire sursauter avec une mauvaise communication.

7. Partager des contenus bof bof

Le dossier de presse en papier qui pèse une tonne, rempli la moitié d’un carton, peut certes servir pour allumer votre feu de cheminé (quoi que vu le temps en ce moment ce n’est pas pour tout de suite 🙂 ) mais vu qu’aujourd’hui les influenceurs sont plus à la recherche de contenus interactifs, d’images en haute qualité, de vidéos ou d’informations en temps réel, mieux vaut investir sur la création de contenus digitaux. Ça évitera certains crissements…

8. Envoyer des communiqués remplis de citations de votre CEO

Un communiqué de presse n’est pas une interview ! Si les influenceurs veulent une interview ils vous solliciteront. Inutile donc de remplir votre communiqué de presse de citations de votre comité de direction. Tenez vous en aux faits, rien que les faits. Les citations ne sont là que pour apporter de la valeur, marquer un point de vue ; elles doivent être pertinentes. Parler pour ne rien dire comporte des risques…

9. Imposer votre contenu

Si vous pensez que les influenceurs vont écrire tout ce que vous leur dites, c’est vous qui risquez d’être effrayé(e) cette fois-ci ! Ce n’est pas parce que vous les avez invités à un événement ou autre qu’ils vont forcément vous réserver un post sur leur blog. Cherchez plutôt à créer un contenu réellement intéressant pour eux, en phase avec leur style et qui propose une nouveauté, qui a une vraie valeur ajoutée.

Un influenceur reste le propriétaire de son blog ou espace de publication, c’est lui qui décide de ce qui y est publié. « Les dates limites pour publier », « les liens à partager une fois le post rédigé » ou encore les « je suis sure que cela correspond parfaitement à votre ligne éditoriale » sont à proscrire, sauf si vous voulez les faire fuir.

10. Les oublier complètement !

L’important dans les relations influenceurs, c’est la relation ! Il ne faut pas se limiter à des prises de contact périodiques et opportunistes mais miser sur une relation continue et personnelle. Laisser de côté un influenceur peut-être assez vexant, d’autant plus si il a collaboré avec votre marque, et la prochaine fois que vous le solliciterez, la seule réponse que vous risquez d’obtenir est « See you in your dreams… »

Joyeux Halloween à tous 🙂

Gina GulbertiVICE PRESIDENT OF DIGITAL MARKETING

Gina est passionnée par le storytelling. Elle dirige le département digital chez Launchmetrics en tant que Vice President Digital Marketing. Si elle n'est pas occupée à chercher de nouvelles idées, elle voyage, écrit son blog ou fait du yoga!

Parlons à ce sujet Partagez avec nous votre expérience

Vous serez également intéressé par

 

Optimisez votre prochain lancement de produit Demander une démo gratuite
Demandez une démo