Suivez nous sur :

Blog
Shopping presse : quelles sont les règles du jeu ?

5 minutes de lecture

Caroline Baron

Pourquoi un jeu ? Parce-que comme dans tous les jeux, si vous ratez une étape vous pouvez retourner directement à la case départ ! Plusieurs joueurs dans la partie :

  • Les stylistes, rédacteurs en chef, journalistes qui au moment de préparer leurs numéros ont des idées bien précises des thèmes qu’ils aimeraient y inclure !
  • Les attaché(e)s de presse des marques, basés au siège ou dans des filiales (parfois à l’étranger), ou encore les agences qui s’occupent des marques.

Le casse-tête des shoppings

Les shoppings, si bien gérés, sont l’occasion pour les marques d’augmenter leur visibilité dans les médias. Mais attention, ils peuvent vite devenir de vraies usines à gaz ! Lookbooks à la main, tableaux excel sous les yeux, vous vous dites que tout est prêt pour commencer le processus de shopping presse. Etes-vous sûrs ? Comment pensez-vous suivre une pièce qui a traversé plusieurs villes, pays ou tout simplement différentes agences de presse et shooting ? Avec des post-it et excel ? Impossible !

Dans de nombreuses agences ou marques, il s’agit d’un processus manuel : aller vérifier si les pièces sont présentes dans les réserves, entrer les références des produits dans des fichiers excel, rédiger des bons de sorties, mettre à jour les plannings… Non seulement le processus prend beaucoup de temps, mais il implique également une forte probabilité d’erreur humaine. Et le pire, c’est que beaucoup d’agences et marques peinent à valoriser le travail effectué : quel a été l’impact des shoppings ? Comment suivre l’évolution ? Réalisé des press-book avec l’ensemble des retombées donne une idée des résultats mais n’est pas suffisant : quels sont les pièces les plus plébiscitées, à combien s’élève les pertes ?

Pour vous aider à y voir plus clair dans la jungle des processus liés à cette activité, et pour savoir si vous êtes bon au jeu du shopping, nous avons préparé l’infographie suivante : le but du jeu est bien entendu d’obtenir un journaliste content, sans passer par la case danger !

Image1-286x214

Chloé Taleux, responsable adoption chez Augure, nous fait part de son expérience passée d’attachée de presse mode !

Chloé, si je te dis shopping, quels sont les premiers mots qui te viennent à l’esprit ?

Mmmh…Stock, organisation, prêts, suivi produit et…. la galère !

Penses-tu que les agences et marques sont bien équipées pour gérer leurs shoppings ?

C’est très variable : certaines gèrent leurs shoppings avec des fichiers Excel ou des cahiers papier, d’autres ont des outils développés en interne qui collent à leurs besoins et d’autres travaillent avec des logiciels spécialisés dans la gestion du shopping.

Quels sont les principaux risques d’un shopping mal organisé ?

En règle générale, les principaux problèmes liés à un shopping mal organisé sont de ne pas pouvoir répondre aux besoins des journalistes (ils ont des délais très courts et les attaché(e)s de presse doivent faire preuve de beaucoup de réactivité pour faire face à leurs demandes), d’envoyer le produit au mauvais endroit, ce qui implique parfois la perte du produit, et bien sur de ne pas atteindre aux résultats espérés.

Est-ce qu’il est facile de valoriser les résultats liés aux shoppings ?

Si on revient à ce que je disais précédemment sur l’organisation, il est facile de mesurer les résultats de nos actions parce que, si nous sommes organisés, nous pouvons suivre les pièces prêtées et savoir dans quels magazines chercher les informations et retrouver les retombées sur les médias. En revanche, si nous ne sommes pas organisés et ne disposons pas des bons outils, la gestion du clipping devient complexe et on risque de perdre énormément de temps à piger toute la presse sans forcement avoir des résultats tangibles.

Avant d’utiliser Launchmetrics, est-ce que tu aurais pu gagner le jeu du shopping ?

Pas forcément. Dans mes expériences précédentes, on travaillait sur Excel, ce qui comporte un risque important de perte de données ou de non mise à jour automatique. En outre, surtout quand on travaille dans une grande agence de presse, il est impossible de travailler tous sur le même fichier et on risque justement d’oublier d’entrer un retour, par exemple.

Et après ? Avec Launchmetrics ?

C’est une évidence. Launchmetrics est l’outil qui a permis de professionnaliser et organiser les retours et les sorties de pièces. Quand j’étais responsable de cette activité, j’ai pu constaté que nous avions gagné en efficacité et productivité avec la mise en place de Augure : on pouvait sortir des rapports d’activités en 3 clics et surtout à temps, retrouver une pièce et sortir un shopping rapidement.

Que penses-tu de notre super infographie ?

Oui elle est super (non, nous n’avons pas mis la pression à Chloé pour qu’elle dise cela) ! Cette infographie permet de jouer, être au clair sur les étapes du shopping de manière ludique et, en même temps, d’être suffisament simple pour permettre de se poser les bonnes questions.

Que recommandes-tu aux attaché(e)s de presse qui voudraient savoir comment gagner le jeu du shopping et améliorer leur process ?

N’hésitez pas à vous appuyer sur les équipes support de vos outils et les responsables du suivi client quand vous avez des questions pour améliorer vos process ! Notre rôle est de vous accompagner à mettre en place des plans d’adoptions, des formations personnalisées en fonctions de vos attentes, et vous aider à facilement intégrer le logiciel dans votre méthode de travail.

Merci Chloé pour avoir partagé ton expérience avec nous et maintenant à vos marques, prêts, … Shopper !

Parlons à ce sujet Partagez avec nous votre expérience

Vous serez également intéressé par

 

Optimisez votre prochain lancement de produit Demander une démo gratuite
Demandez une démo