Suivez nous sur :

Blog
Confessions d’un journaliste: non ce n’est pas un bon sujet d’article

6 minutes de lecture

Roxanne Varza Varza

La semaine dernière, j’ai démarré une série d’articles appelés « Confessions d’un journaliste. » Chaque semaine, je révèle quelques uns de mes sombres petits secrets liés à mes dernières expériences en tant que blogueuse technique/startup en France et en Europe.

La semaine dernière, j’ai avoué pourquoi je pouvais parfois ne pas lire les communiqués de presse. Cette semaine je vais aller un peu plus loin et vous dire ce qui me donne envie d’écrire sur un sujet.

D’ici, vous vous ressemblez tous.

Si vous avez déjà assisté à plusieurs évènements de networking dans votre vie, vous voyez très bien de quoi je veux parler. Vous rencontrez de nombreuses personnes incroyablement talentueuses, qui travaillent toutes pour de supers entreprises (du fond d’investissement à la start-up qui change les modes de vie). Mais au cours du temps, elles finissent toutes par se mélanger. Mettez un groupe de révolutionnaires et différentes idées dans la même salle et à la fin vous ne verrez peut-être plus qu’une simple foule. Et bien il se passe plus ou moins la même chose lorsque vous écrivez 24/7 sur les idées « formidables » des startups. Et c’est valable pour n’importe quelle industrie : dans l’ensemble tout finit par plus ou moins se ressembler.

« Il était une fois… »

Je me suis rapidement rendue compte que les entrepreneurs peuvent avoir un sujet d’article absolument génial et ne même pas s’en rendre compte. Un exemple qui me vient à l’esprit est la startup française MadMagz. Parler simplement d’une plateforme sur laquelle les gens peuvent réaliser des magazines ne m’enthousiasmait pas vraiment. Mais ensuite, j’ai découvert qu’un des premier utilisateur était un petit garçon de 9 ans qui avait utilisé la plateforme pour imprimer ces adorables magazines. Là, j’étais séduite.

Après la publication l’article sur le sujet, il a été repris par différentes sources en France (et il mettait évidemment en avant la simplicité d’ utilisation du produit vu que même un petit garçon de 9 ans pouvait s’en servir facilement). Ceci dit, cette histoire semble beaucoup moins impressionnante à l’heure actuelle où même les bébés s’amusent avec les applications iPad.

Un bon moyen de savoir ce qui rend une histoire intéressante ou pas est d’en parler à des personnes EN DEHORS de votre propre industrie. Regardez quelles sont leurs réactions et ce qu’elles trouvent intéressant. Identifiez également quels sont les autres sujets de discussion pour voir si vous pouvez en faire un sujet intéressant.

« Un chien a réalisé un site internet avec notre produit. »

Après la publication de l’histoire de MadMagz, certains entrepreneurs pensaient que ce genre d’histoire était une valeur sure avec moi, et ils commencèrent à me faire part d’absurdités. A un moment, on m’a même parlé d’un chien qui avait réalisé un site internet. S’iiiil vous plaîîît. Si vous devez créer une histoire, assurez-vous qu’elle soit basée sur des faits réels (dans la mesure du possible). Ceci étant, si vous avez réellement un produit qui permet aux chiens de réaliser des sites internet, svp contactez-moi…

De plus, on peut penser qu’il y a des informations qui font toujours un bon sujet : une levée de fonds, le lancement d’un nouveau produit, etc. Mais ce n’est pourtant pas le cas.

La vérité sur ces « bon sujets » qui ne sont pas bons.

C’est la vérité, il peut y avoir des moments où vous briefez les journalistes à propos d’un bon sujet d’article et ils reviennent vers vous en vous disant qu’il ne s’agit pas d’un bon sujet. En fait, ce qu’ils veulent peut-être dire c’est que « ce n’est pas un bon sujet pour eux. »

Je me suis souvenue de cela récemment avec l’ancien rédacteur de Mashable, Ben Parr. Je lui ai parlé d’un sujet qui a été largement repris dans les journaux français, mais il mettait un point d’honneur à me dire qu’il ne s’agissait pas d’un bon sujet d’article. Il s’avère que ce n’était juste pas un sujet adapté à Mashable. Il y a de nombreux journaux, c’est pourquoi la plupart du temps il faut juste s’assurer de contacter les bonnes personnes.

Je ne peux pas vous dire le nombre de fois où j’ai été contactée pour écrire sur le lancement d’une application iPhone pas du tout innovante pour une entreprise de camion, de matelas, de café et bien d’autres, juste parce que pour l’équipe des RP je suis forcément intéressée par une application iPhone. Pour moi ce n’était vraiment pas un bon sujet. Mais, encore une fois, pour un site qui recense les applications iPhone, un site sur les camions, les matelas ou les cafés il s’agissait peut-être d’un bon sujet d’article.

Vous ne savez pas vraiment ce sur quoi les journalistes d’un certain journal veulent écrire ? Demandez leur simplement, en les contactant par email, Twitter, Linkedin, Quora, etc. Par exemple, voici certains aspects qui font qu’une startup peut être mentionnée dans TechCrunch, décrits par des auteurs du blog.

Et alors ?

La seule chose que les journalistes vont tous chercher à savoir, quelque soit l’industrie, est le « et alors » à la fin du sujet. C’est la morale de l’histoire, la raison pour laquelle les gens s’y intéressent, les leçons à en tirer. Vous devez rendre très explicite la raison pour laquelle ce sujet les intéresse eux et leurs publics. Par exemple, une start-up qui développe le plus ridicule des produits hi-tech peut ne jamais être relayée si elle n’arrive pas à montrer à un journaliste à quel point son produit va révolutionner la vie de nombreuses personnes.

Voici la conclusion que j’ai trouvée dans article de Fast Company sur les chiffres qui prouvent que le petit déjeuner est le repas le plus important de la journée. Pourquoi cela devrait intéresser les gens ? Parce qu’un bon petit déjeuner peut leur assurer une bonne santé et une meilleure ligne, et les statistiques le prouvent.

Dans la plupart des cas, ces fameux « et alors » devraient en réalité arriver dès l’introduction lorsque vous vendez un sujet d’article. Si je ne comprends pas immédiatement l’intérêt d’un sujet, je n’écrirai probablement pas dessus…

Si vous avez d’autres remarques ou questions sur ce qui rend un sujet intéressant, n’hésitez pas à laisser un commentaire.

Parlons à ce sujet Partagez avec nous votre expérience

Vous serez également intéressé par

 

Optimisez votre prochain lancement de produit Demander une démo gratuite
Demander une démo