Suivez nous sur :

Blog
Le communiqué de presse : décorréler le fond de la forme #NewPR

Launchmetrics

Précédemment dans la saga #NewPR : quelles différences entre un journaliste et un blogueur ? Comment définir l’influence ? Quels sont les enjeux et les défis liés au ciblage ? Et aujourd’hui, notre épisode est consacré à un personnage clé du feuilleton sur l’évolution des relations presse : le communiqué de presse ! Beaucoup de professionnels de la communication s’interrogent sur l’avenir de ce format qui a été durant longtemps (et l’est encore parfois) leur meilleur compagnon de travail. Est-ce que le communiqué de presse est mort ? Comment doit-il évoluer ? Frederic Cavazza, blogueur et conférencier, revient sur ce sujet et nous fait part de ses conseils sur la manière d’appréhender le communiqué de presse. Sa conclusion : n’oubliez pas de différencier le sujet et le format !

Le communiqué de presse est un format

La tradition veut que lorsqu’une entreprise a un message à communiquer, les personnes en charge des relations presse rédigent un communiqué de presse et l’envoient à leur cible, généralement journaliste, via email, dans le corps de texte, voire en pièce jointe pour les plus traditionalistes. Pourquoi cela ne fonctionne plus aujourd’hui ? Premièrement, la cible a évolué et ce format assez traditionnel ne correspond pas aux attentes de certains blogueurs ou autres utilisateurs phare des réseaux sociaux, qui préfèrent interagir via d’autres canaux. Deuxièmement, les journalistes, et les influenceurs en règle général, sont de plus en plus sollicités – Gael Clouzard, rédacteur en chef Influencia, nous confiait recevoir entre 500 et 600 emails par jour – difficile dans ce contexte de réussir à se démarquer.

L’important, c’est le contenu

Envoyer un email, partager un tweet, poster une vidéo, peu importe le moyen que vous choisissez, le succès de votre communication dépendra en grande partie de l’intérêt de votre message : comme nous vous le disions dans un précédent article, cherchez à raconter une histoire et non pas à vendre vos communiqués de presse.

Francis Gionti, responsable RP au Sidaction, a revu sa manière d’appréhender le communiqué de presse en l’envisageant sous un format newsletter 2.0, qui redirige sa cible vers son espace presse où sont centralisés l’ensemble de ses contenus : vidéos, communiqués de presse, interviews etc. L’influenceur peut ainsi piocher les formats et contenus qui l’intéressent et qu’il est susceptible de réutiliser.

Intéressez-vous à votre cible !

Envoyez un communiqué de presse à des centaines de journalistes comme une bouteille à la mer est quelque peu dépassé (amusez-vous à compter combien de journalistes reprennent réellement vos communications pour vous en convaincre) ; il faut accepter aujourd’hui qu’une action ciblée auprès d’une dizaine de personnes a plus de valeur ajoutée. D’où l’importance de bien identifier vos influenceurs clés, ceux qui vous aideront à atteindre vos objectifs : est-ce qu’avec cette communication vous souhaitez vous positionner comme expert ? Créer le buzz ? Augmenter vos ventes ? Des outils comme Launchmetrics Influencers vous permettent de faire des recherches contextuelles, en utilisant vos propres mots-clés, et ainsi d’identifier précisément les influenceurs à cibler. Une fois la cible défini, il faut consacrer du temps pour apprendre à la connaître : quels sont ses centres d’intérêt ? Sur quels canaux est-elle présente ? Quel est le type de contenu qu’elle privilégie ? L’ensemble de ces informations vous permettent de préparer votre prise de contact et de voir si oui ou non, le communiqué de presse traditionnel est adapté ; certains journalistes apprécient toujours ce format, d’autres pas du tout.

Et vous ? Avez-vous adapté votre communiqué de presse traditionnel ? Faites-nous part de votre expérience !

Launchmetrics

Parlons à ce sujet Partagez avec nous votre expérience

Vous serez également intéressé par

Optimisez votre prochain lancement du produit Demander une démo gratuite
Demandez une démo