Suivez nous sur :

Blog
7 différences entre les relations publics traditionnelles et les RP 2.0

Irene Martínez

Bien des choses ont changé dans le monde de la communication et des relations publics au cours des dernières années. Les envois massifs de communiqués de presse ont laissé place à la personnalisation des messages pour atteindre la cible souhaitée ; les tableaux Excel ont été délaissés au profit des outils de type CRM ; et les communications destinées exclusivement aux journalistes incluent maintenant les blogueurs et autres influenceurs. Tous ces changements sont le résultat de l’évolution constante d’un secteur où l’information est à la portée de tous, partout et à tout moment. Désormais, toutes les occasions auxquelles vous ne participez pas sont des occasions perdues.

C’est justement de cette tendance, qui a supplanté les RP traditionnelles pour ouvrir la voie aux RP 2.0 que nous allons parler aujourd’hui dans cet article. Voici sept différences qui illustrent cette étape et le « revival » d’un secteur dont beaucoup prévoyaient déjà le déclin : celui des relations publics.

7 différences entre les relations publics traditionnelles et les RP 2.0

Profil

Ce professionnel qui a toujours travaillé au sein d’un service de presse dans une ambiance des plus traditionnelles et qui a du mal à s’habituer au nouveau cadre de travail numérique… Il fronce le sourcil et vous regarde bizarrement quand vous lui parlez de l’importance des blogueurs ou des influenceurs pour une campagne de communication et de tout ce qu’ils peuvent apporter dans le cadre d’une action concrète de relations publics.

Face à lui se trouve le journaliste qui a conscience du rôle joué par les blogs, les réseaux sociaux et le fameux bouche-à-oreille, et qui fait activement usage des RP 2.0. Cet individu a déjà travaillé dans des entreprises tournées vers le numérique et connaît bien les besoins des influenceurs. Il a souvent un profil complet qui en fait le candidat idéal pour ce type de travail. De plus, ce type de professionnel tient généralement à jour un blog et utilise quotidiennement les réseaux sociaux. Vous l’avez deviné : ce sont ces journalistes que vous verrez accrochés à leurs smartphones durant les conférences de presse, pour ne pas perdre un tweet.

En prime : Twitter pour les RP

Canaux

Si, pour les relations publics traditionnelles, les principaux canaux de communication sont les médias traditionnels (presse écrite, radio, télévision), les RP 2.0 privilégient plutôt les supports électroniques dont elles entendent exploiter au maximum le potentiel : blogs, réseaux sociaux, portails Web, etc.

Ces nouveaux canaux basés sur une présence en ligne sont ouverts à tous et facilitent le dialogue entre toutes les parties parce que, rappelons-le, c’est le but de la communication, non ? 😉

En prime : 3 exemples d’utilisation de Twitter par les journalistes.

Message

Avant, la communication des marques consistait à parler d’elles-mêmes ou de leurs représentants et à dire ce qu’elles faisaient à chaque instant, que cela intéresse ou non leur public. Puisque de nos jours « le contenu est roi », ce type de message purement d’entreprise ne suffit plus. Les marques doivent s’investir davantage !

Les RP 2.0 cherchent aujourd’hui à générer des contenus de qualité qui représenteront une valeur ajoutée pour les influenceurs, et ce, sans besoin de parler exclusivement de la marque. Nous avons pu observer cette tendance dans notre dernière étude sur les relations influenceurs qui démontrait que, pour les répondants, la promotion et la co-création de contenu font partie des options privilégiées de collaboration avec les leaders d’opinion.
7 différences entre les relations publics traditionnelles et les RP 2.0

Formats

Nous allons parler ici d’un point que les marques devraient avoir assimilé depuis longtemps. Pour que votre message soit lu par les journalistes ou les influenceurs auxquels il s’adresse, le choix du format est fondamental. Il convient donc de s’adapter aux temps qui courent et, si des tribunes ou des communiqués de presse suffisaient jusqu’ici, il est maintenant primordial de rendre les communiqués plus attrayants (et interactifs) pour qu’ils ne finissent pas dans la corbeille à papier.

Les marques doivent utiliser plusieurs plateformes et ressources, comme des blogs d’entreprise, les réseaux sociaux et aussi des supports multimédias pour contribuer à une meilleure diffusion de leur message à l’extérieur. Donner un aspect plus visuel à votre communiqué classique peut faire toute la différence !

En prime : 5 astuces pour rendre vos communiqués de presse plus visuels.

Outils

Qui n’a jamais utilisé de bases de données gérées dans de multiples fichiers Excel ? Prénom, nom, téléphone, email… Toutes les coordonnées étaient stockées dans des documents qui rendaient la recherche des informations terriblement compliquée et la synchronisation de toute une équipe, pratiquement impossible. Et que me dites-vous de ce texte Word copié et collé dans le corps d’un e-mail ? Ce qui, d’ailleurs, empêchait de savoir qui lisait le courrier… Tous ces outils beaucoup plus « manuels » ralentissaient le travail des départements de communication.

Heureusement, nous pouvons compter aujourd’hui sur les outils dits de « IRM » (Influencers Relationship Management en anglais) qui permettent la gestion intégrale de l’ensemble des activités de communication de l’entreprise. Il est désormais plus facile d’interagir par e-mail et sur les réseaux sociaux, et même de gérer les bases de données d’influenceurs et de générer des rapports de façon automatisée.

7 différences entre les relations publics traditionnelles et les RP 2.0

Ton, wording

Combien de fois avez-vous reçu un e-mail qui commençait par la phrase « nous sommes les leaders du marché » ? Une fois, deux, trois, quatre… ? Le nom de la marque figurait toujours dans l’en-tête de toutes les communications, rendant impossible de distinguer entre les messages purement promotionnels et les contenus véritablement intéressants.

Les choses ont maintenant beaucoup changé et la majorité des entreprises a remisé ce type de relations publics pour adopter une attitude plus « personnelle » vis-à-vis des clients et des influenceurs, fomentant ainsi le partage d’expériences et de contenus, tout comme la participation conjointe à certains événements. Ces professionnels des RP 2.0 emploient le même message qu’ils le feraient dans leurs conversations quotidiennes et se gardent de déclarer que leur marque est supérieure à une autre. Au contraire, ils choisissent de parler et de démontrer toute l’expérience qu’ils ont acquise en travaillant pour cette entreprise.

Pour résumer toutes ces différences, nous avons préparé une infographie qui reprend tous les aspects mentionnés plus haut. Et si vous l’aimez, n’oubliez pas de la partager !

 

7 différences entre les relations publics traditionnelles et les RP 2.0

Ces sept points illustrent pour nous les principales différences entre les professionnels de la communication traditionnelle et les adeptes des RP 2.0. Et vous, en connaissez-vous d’autres ? Racontez-nous !

 

Irene MartínezMarketing professional

Parlons à ce sujet Partagez avec nous votre expérience

Vous serez également intéressé par

 

Optimisez votre prochain lancement du produit Demander une démo gratuite
Demandez une démo